Home Bénin – Société Talon aux femmes parlementaires béninoises : « Vous n’êtes pas visibles dans les débats...

Talon aux femmes parlementaires béninoises : « Vous n’êtes pas visibles dans les débats politiques »

163
0

Grâce aux réformes politiques engagées par le président Patrice Talon, l’Assemblée nationale, 9e législature compte 29 femmes sur les 109 députés, soit un taux de 33%. Cette discrimination positive à l’égard des femmes doit en principe amener ces élues de la nation à plus animer la vie politique et surtout œuvrer pour l’autonomisation de leurs sœurs.

Mais depuis leur installation en février 2023, les 29 députés, toute tendance politique confondue, peinent à faire bonne presse sur la scène politique. Face à cette situation, le Chef de l’Etat a eu ce jeudi 11 janvier 2024, une séance d’échanges avec les femmes parlementaires pour partager avec elles ses inquiétudes sur leur inaction et surtout leur abstinence à se prononcer sur les débats politiques.

Les échanges ont eu lieu au Palais de la Marina en présence des ministres Yvon Détchénou de la Justice et Véronique Tognifodé Mèwanou des Affaires sociales ainsi que de Wilson Gakpetor, chef cabinet du président de la République. Les parlementaires ont saisi cette occasion que leur a offerte le président Talon pour lui exprimer de vives voix leur reconnaissance pour avoir favorisé une meilleure représentativité des femmes à l’Assemblée nationale. « Si aujourd’hui le parlement béninois compte 29 femmes, c’est grâce à votre clairvoyance monsieur le président de la République… Nous vous disons infiniment merci », a déclaré Djamilatou Sabi Mohamed, présidente du Caucus des Femmes parlementaires du Bénin. « Grâce au changement induit, le Bénin est en train d’écrire de très belles pages de son histoire », a-t-elle ajouté.

Eu égard à l’engagement du Chef de l’Etat pour l’émancipation de la femme et surtout sa volonté de la porter au pinacle, le Caucus des Femmes parlementaires du Bénin veut pouvoir compter sur Patrice Talon pour d’autres discriminations positives au profit de la gente féminine, d’où cette doléance : « Le Caucus des femmes parlementaires voudrait faire un plaidoyer à l’endroit de votre autorité pour que soit retenu dans les dispositions de la loi sur le code électoral, au moins 30% de femmes chefs de villages et quartiers de ville, 30% de femmes conseillères communales et municipales, 30% de femmes chefs d’arrondissements, 30% de femmes maires et 30% de femmes parlementaires », plaide Djamilatou Sabi Mohamed.

Au cours de cette rencontre, le président Patrice Talon n’a pas caché sa désolation quant à la figuration notoire qui caractérise certaines élues de la 9e législature malgré les dispositions prises pour garantir leur représentativité à l’Assemblée nationale. « Vous n’êtes pas visibles dans les débats politiques », constate malheureusement l’actuel homme de la Marina. Pour le Chef de l’Etat, les 29 femmes parlementaires doivent être très actives et s’illustrer positivement sur la scène politique. « Nous voulons que les femmes participent réellement à l’évolution de notre pays tel que vous le faites au niveau familial. Peu importe qu’on soit éloquent en français ou qu’on ne soit pas à l’aise pur exprimer notre pensée. Je voudrais que vous fassiez ce pas et qu’on vous entende de mieux en mieux », recommande Patrice Talon.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here