Home Bénin – Économie Pipeline Niger-Bénin: Niamey menace après l’arrestation de 5 Nigériens sur le site...

Pipeline Niger-Bénin: Niamey menace après l’arrestation de 5 Nigériens sur le site d’exportation du pétrole

82
0

Le Niger réagit après l’annonce de l’arrestation de cinq de ses ressortissants au Bénin. A travers une déclaration, jeudi 6 juin 2024, le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a annoncé l’interpellation de Nigériens sur le site du pipeline à Sèmè-Podji au Bénin. Selon le magistrat, les mis en cause se sont introduits frauduleusement sur le site, mercredi 5 juin 2024, avec de faux badges.

« Au lieu d’emprunter l’entrée principale et de s’enregistrer à la guérite, ces personnes ont préféré utiliser une entrée dérobée située à l’arrière du site », a dénoncé le procureur indiquant que quelques jours plus tôt l’État béninois a exprimé de vives préoccupations sécuritaires par rapport au site. Mais la réaction des autorités ne s’est pas faite attendre.

Par la voix de son ministre du pétrole, le Niger a menacé de suspendre l’exploitation du pipeline jusqu’à ce que le Bénin décide de respecter ses engagements. « Si jusqu’à 17h du jeudi 6 juin 2024, nos équipes ne sont pas libres de leurs mouvements, ils ne sont pas remis dans leurs fonctions d’inspecteurs de cette cargaison, nous allons arrêter la station initiale de Cotonou », a laissé entendre Mahamane Moustapha Baké sur BBC Afrique.

Le ministre nigérien du pétrole a insisté sur les instructions fermes données par le président nigérien. « Non seulement le bateau ne pourra plus charger mais nous n’allons plus envoyer notre pétrole dans le pipeline jusqu’à ce que les Béninois décident de respecter leurs engagements et jusqu’à ce que les partenaires chinois les amènent à respecter leurs engagements », a-t-il ajouté.

Selon le ministre nigérien du pétrole, les cinq personnes arrêtées étaient en mission pour le Niger. Composée de la directrice adjointe de Wapco-Niger et quatre experts, l’équipe, apprend le ministre nigérien, était en mission de supervision de chargement de pétrolier sur le site d’exportation de Sèmè-Podji.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here