Home Société Les boissons à éviter dans un avion selon une hôtesse

Les boissons à éviter dans un avion selon une hôtesse

101
0
Photo DR

À bord d’un avion, notamment les longs trajets, il y a toujours un moment où la soif se fait ressentir. Résultat, vous demandez au personnel de bord ce qu’il est possible de consommer. Mais récemment, plusieurs membres du personnel de bord des avions ont révélé ce que vous devriez éviter de commander… Alors, sodabièrevineau ou café : que prendre à bord d’un avion ?

La première des choses que vous devez absolument éviter, c’est l’eau du robinet. À bord des avions, il ne faut surtout pas boire d’eau du robinet ! En effet, les canalisations sont très peu lavées à bord de ces appareils, résultat, les résidus et bactéries s’accumulent. De fait, il est tout à fait possible de boire une eau issue de canalisations sales, voire très sales. L’eau en bouteille reste donc l’option à privilégier.

Ne jamais boire l’eau du robinet !

D’ailleurs, même les membres d’équipage n’en consomment pas. Ainsi, ces derniers préfèrent attendre qu’une analyse a eu lieu (celles prennent six à neuf mois au total pour dévoiler leurs résultats) avant d’éventuellement se laisser tenter. Résultat, même les cafés solubles et les thés sont à éviter, sauf si l’eau utilisée est une eau en bouteille. Quid du reste ? Boissons sucrées et alcoolisées sont-elles un peu plus adaptées ?

La réponse est… Non. Enfin, c’est possible, mais pas vraiment recommandé. En altitude, les sens agissent un peu différemment qu’au sol. Le goût, par exemple, est altéré. Résultat, à plusieurs kilomètres au-dessus du sol, vous pouvez avoir d’en consommer plusieurs (et probablement de trop, donc) pour être vraiment satisfait. Pour ce qui est de l’alcool, c’est exactement la même observation.

En altitude, les sens sont altérés

En effet, les sens étant différents, la consommation d’un verre d’alcool (qu’il s’agisse d’une bière, d’un vin ou même d’un spiritueux) équivaut à la consommation de deux verres en temps normal. Résultat, en buvant un verre dans les airs, c’est comme si vous en consommiez deux en temps normal. Les risques de devenir saoul sont donc beaucoup plus élevés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here