Home Bénin – Société Boissons alcoolisées en sachets : les conseils du directeur de la concurrence...

Boissons alcoolisées en sachets : les conseils du directeur de la concurrence aux producteurs et vendeurs

53
0

Suite à l’arrêté du ministère du Commerce et de l’industrie portant sur l’interdiction de la production, l’importation et la distribution des boissons alcoolisées en sachets plastiques au BéninBernard Yehoun, directeur de la concurrence a levé un coin de voile sur les raisons qui justifient cette mesure prise par le gouvernement. Il n’a pas manqué de donner quelques conseils aux personnes impliquées dans la fabrication et le commerce de ces produits.

Bernard Yehoun a fait savoir sur Bip Radio que le gouvernement a interdit ce type de boissons parce que premièrement ‹‹ l’alcool est un produit qui, au contact de certaines matières, les dégrade. Lorsqu’on met l’alcool ou une boisson alcoolisée dans des emballages plastiques, l’emballage se détériore et contamine la qualité de la boisson. En dehors de cela,  la technologie a évolué et chacun peut entrer dans sa chambre, faire des mélanges et les conditionner. Cette façon de procéder ne permet pas au ministère du Commerce et de l’Industrie de faire le suivi de l’origine de ces boissons ››. Deuxièmement, ces boissons sont conditionnées dans les boutiques et les marchés comme des jus de fruits et des produits laitiers. Ce qui peut attirer la jeunesse et causer un fort taux d’alcoolisme chez les jeunes béninois. Troisièmement, les boissons alcoolisées en sachet plastique sont exposées aux alentours des écoles et centres de formation et vendues à des prix très bas. Ainsi, les apprenants et les apprentis pourraient s’en procurer facilement.

Le directeur de la concurrence a soutenu que ce type de boissons pourrait être à la base des accidents vasculaires cérébraux ainsi que des insuffisances rénales qui sont aujourd’hui rencontrés chez les jeunes. ‹‹ C’est pour le bien des populations que ces produits ont été interdits ››, a-t-il ajouté.

Bernard Yehoun a précisé que le ministère du Commerce et de l’industrie, le ministère de la Santé, la police républicaine et la douane sont les structures habilitées à mener des descentes de contrôle pour la saisie de ces produits prohibés.

Le directeur de la concurrence a conseillé à toutes les personnes impliquées dans la production, l’importation et la distribution de boissons alcoolisées en sachet plastique de se débarrasser volontairement de ces produits en les déposant auprès des commissariats, du ministère du Commerce et de l’industrie ou du ministère de la Santé. Il a rappelé que la commercialisation de produits impropres à la consommation peut être sanctionnée d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à cinq ans ou d’une amende allant jusqu’à 100 millions de francs CFA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here