Home Bénin – Politique 10 janvier au Bénin : Soglo souligne l’importance de la journée du...

10 janvier au Bénin : Soglo souligne l’importance de la journée du Vaudou

138
0
D5-Presidence benin Share on Facebook Share on X Share on WhatsApp

Comme tous les ans, le Bénin a célébré ce mercredi la fête du 10 janvier. Cette année, la fête dédiée aux religions endogènes a pris une autre dimension avec les Vodun Days. C’est la ville de Ouidah qui abrité les manifestations officielles. Comme il en a coutume, l’ancien président Nicéphore Soglo n’est pas resté de marbre face à cet événement. Il a saisi cette occasion pour rappeler au peuple béninois la richesse qui caractérise le vaudou et surtout l’importance de la célébration de cette journée.

« En ce jour spécial où nous célébrons la Journée du Vaudou, symbole de la richesse de notre diversité et de nos traditions endogènes, il m’est cher de vous transmettre mes pensées les plus chaleureuses », écrit le président Soglo sur sa page Facebook. Celui qu’il convient d’appeler le précurseur de la fête du 10 janvier a témoigné la puissance que revêt le vaudou. « Sans prétention aucune, je puis affirmer que je suis la preuve vivante de la puissance de nos traditions, traditions enracinées dans notre histoire et notre culture », témoigne l’ancien président Nicéphore Soglo.

Selon lui, les religions endogènes rappellent constamment aux béninois l’importance de rester fidèles à leurs racines et à leurs valeurs. Nicéphore Soglo a émis le vœu que la célébration de la fête de vaudou, édition 2024 soit un moment de réflexion, d’enrichissement et d’appréciation de la véritable essence des béninois. « Puissent ces enseignements vous éclairent et vous inspirent dans votre vie de tous les jours », a-t-il souhaité en formulant ces meilleurs vœux du nouvel an à tout le peuple béninois.

« Que cette année soit remplie de bonheur, de santé et de succès. Que chacun de vous soit guidé par la sagesse de nos ancêtres et l’éclat de nos espoirs. Dieu, les mânes de nos ancêtres veillent sur le Bénin », écrit l’ancien président de la République du Bénin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here